Blog

Jeu du jeudi : Century – la route des épices

Cette semaine, c’est au tour de Century – la route des épices. Un jeu de construction de main (de cartes).

Celui ci vous propose de faire du troc sur la fameuse route des épices. C’est le premier opus du triptyque Century. Le deuxième, autant extension que stand-alone, se situe dans les mers orientales et nous propose de nous attaquer au commerce maritime. Le troisième est toujours à paraître.

La mécanique est simple, fluide et efficace. Son but l’est tout autant, il vous faudra effectivement enchaîner les trocs d’épices (4 types différent) afin d’obtenir une certaine combinaison vous permettant d’acheter des points de victoire. Le joueur en ayant le plus a la fin de la partie gagne. Rien de bien dépaysant donc.

Chaque joueur à une action par tour à choisir parmi 4. Il pourra acheter une nouvelle carte, en jouer une, récupérer celles déjà jouées ou acheter des points de victoire. S’il est tentant de se fendre de quelques épices pour une carte intéressante, il ne faut cependant pas oublier que ce jeu est une course et que chaque action compte. La partie se termine effectivement à la fin du tour où un joueur a acheté sa cinquième carte à point de victoire.

On a pas le temps de s’ennuyer entre les tours et la lutte peut être acharnée pour certaines cartes à point de victoire. Century n’en est pas moins un jeu familial compte tenu de la simplicité des mécaniques.

On aime la fluidité des parties et leur vitesse. On aime moins le « mariage arrangé » entre la mécanique et le thème.

en quelques mots : deckbuilding, course, simple

Un jeu de Emerson Matsuuchi  
Illustré par Fernanda Suárez 
Edité par Plan B (2017).

  • Pour 2 à 5 joueurs
  • A partir de 8 ans
  • Durée d’une partie : moins d’1 heure

Le jeu du jeudi : Cubirds

Tous nos voeux ludiques à tous !

Cette semaine, c’est autour du cadeau de Noël qu’a reçu Nico de vous être présenté. Ce n’est pas encore le printemps, mais les oiseaux sont là !

Cubirds est un jeu de cartes aux règles simples mais qui demande une bonne dose de stratégie et d’opportunisme.

Il va falloir faire des collections d’oiseaux afin d’être le premier à obtenir soit 7 oiseaux d’espèces différentes, soit 3 membres de 2 espèces différentes et de gagner la partie.

Il faudra ruser afin d’obtenir les oiseaux que l’on cible, sans pour autant donner l’opportunité aux adversaires de prendre ceux qu’ils convoitent, ce qui fait tout le sel de ce jeu.

Nous aimons le design décalé des oiseaux cubiques, la fluidité du jeu, les différentes stratégies possibles pour gagner.

En quelques mots :  opportunisme, fluide, cube !

Un jeu de Stefan Alexander
Illustré par Kristiant Des Nederlanden
Edité par Catch Up Games (2018).

  • Pour 2 à 5 joueurs
  • A partir de 8 ans
  • Durée d’une partie : environ 20 minutes

Le jeu du jeudi : Gravitrax

Joyeux Noël à tous !

Cette semaine, le père Noël a été généreux avec moi et j’ai pu m’essayer au Gravitrax !

Cette fois-ci, je ne parlerai pas de jeu de société mais de jeu de construction. En effet, Gravitrax est un jeu de construction de circuit de billes modulaire constitué de plateaux, de rails et d’éléments spéciaux.

Nous sommes ici dans un univers épuré, totalement modulable et la conception de circuit n’est pas si simple ! On pourrait presque se dire que ce jeu s’adresse exclusivement aux adultes. On ne serait d’ailleurs pas si loin de la vérité car il demande une grande précision, on bonne vision de l’espace et de la gravité afin de faire des circuits réellement fonctionnels. Une fois un circuit réalisé, c’est toutefois un réel émerveillement de voir les billes dévaler les pistes et faire réagir les différents éléments tels que le canon magnétique, le marteau, la catapulte ou le looping ! (Attention, ces trois derniers éléments font partie d’une extension).

Les « Trix » de l’éditeur vous montrent que l’on peut aller bien plus loin !

Mon ressenti à l’ouverture de la boite a été assez mitigé : je m’attendais à des rails en métal mais ils sont en plastique, le plateau de base à poser sur la table comme canevas est en carton… ça semble un peu léger.

Très vite, pourtant, ces critiques ont été éclipsées par l’amusement que j’ai éprouvé à monter le circuit et à tester différentes combinaisons.

Un carnet est proposé avec plusieurs modèles de circuits ainsi qu’un carnet de « casses-têtes » à résoudre. Ces deux carnets permettent d’appréhender le jeu, mais très vite, ils sont oubliés au profit de la création et de l’expérimentation !

Nous avons monté notre circuit à 3 sans nous gêner les uns les autres car le plateau est relativement grand (des extensions permettent de l’agrandir encore plus au besoin) et le matériel de la boite de base est déjà amplement suffisant pour débuter. Bien que n’étant pas nécessaires, les extensions que nous avons testées (le looping, la catapulte et le marteau) apportent de nouvelles possibilités et permettent de pousser plus loin l’expérience.

En quelques mots : précision, épuré, émerveillement

Edité par Ravensburger (2018)

  • Pour 1 joueur et plus
  • A partir de 8 ans
  • Durée d’une partie : à volonté mais au moins 30 minutes de montage

Le jeu du jeudi : Perlatette

Bonjour à tous,

Le jeu du jeudi, normalement, c’est le jeudi… bon là, on a un petit jour de retard, toutes mes excuses !

Cette semaine, attardons nous sur un jeu pour les enfants… enfin ça marche aussi avec les grands enfants !

Ce jeu semi-coopératif (encore un !) s’appelle Perlatette ! C’est l’histoire de la sorcière Perlatette qui a perdu toutes ses affaires dans la forêt, et qui demandes aux petits lutins (les joueurs) de l’aider à les retrouver.

L’histoire est assez classique et on s’attend à un énième je de mémoire… mais point du tout puisque nous nous retrouvons ici face à un jeu d’adresse !

Les joueurs jouent deux par deux et vont guider la sorcière sur le plateau en appuyant aux coins de ce dernier. La sorcière roule sur sa bille et file sur le plateau vers les objets, mais attention à ne pas lui faire perdre son chapeau et à ne pas la faire tomber dans un trou ! Un sablier vient pimenter la partie et mettre un peu plus de tension dans tout cela.

Ce jeu vraiment mignon et superbement illustré permettra a toute la famille de jouer ensemble, les plus grands aidant les plus jeunes. Le jeu est plutôt solide, même si les pieds des arbres peuvent être collés afin d’augmenter leur durée de vie.

On aime : l’aspect visuel 3D, la coopération, le fait qu’une famille entière, même avec de grands écarts d’âges puisse jouer, le fun de la manipulation, la solidité du jeu, la vitesse d’apprentissage des règles.

En quelques mots : familial, adresse, coopération, beau

Un jeu de Marco Teubner
Illustré par Rolf Vogt
Edité par Gigamic (2018).

  • Pour 2 à 5 joueurs
  • A partir de 6 ans
  • Durée d’une partie : environ 15 minutes

Le jeu du jeudi : Decrypto

Bonjour à tous,

C’est au tour de Décrypto d’avoir son jeudi. Un autre jeu de communication, « brouillée », mais par équipe de Thomas Dagenais-Lesperance, que nous aurons le plaisir de vous proposer.

Voici la mise en place de début de partie.

Le principe est simple. Les 2 équipes disposent d’un écran contenant 4 mots numérotés de 1 à 4. A chaque tour de jeu, un joueur doit faire deviner à son équipe un code de 3 chiffres. Il donne pour cela 3 indices inspirés de ces fameux mots. Ces indices doivent être suffisamment précis pour aider vos partenaires, mais suffisamment flou pour dérouter vos adversaires.
L’étau se resserre de tour en tour et il suffit de trouver le code de l’équipe d’en face 2 fois pour remporter la partie. Échouer à faire deviner le code à vos coéquipier 2 fois aura cependant l’effet inverse.

Il suffit d’une partie pour comprendre qu’il ne s’agit pas d’un énième jeu de communication. La subtilité nécessaire et la tension qui s’installe de tour en tour le rendent unique.

En quelques mots : fun, subtil, rapide, communication

Un jeu de Thomas Dagenais-Lesperance
Illustré par NILS, Fabien Fulchiron et Manuel Sanchez
Edité par Le Scorpion Masqué (2017).

  • Pour 3 à 8 joueurs
  • A partir de 12 ans
  • Durée d’une partie : moins de 30 minutes

Le jeu du jeudi : Concept

Bonjour à tous,

Le jeu du jeudi, c’est une petite bafouille au sujet d’un jeu que nous vous proposerons au café et que nous apprécions.

Aujourd’hui, puisque nous parlions de concept, je vous parle de Concept, un jeu de communication plus ou moins coopératif d’Alain Rivollet et Gaëtan Beaujannot.

Ce jeu malin vous propose de faire deviner des mots, des expressions, des personnes célèbres ou des titres de livres à l’aide d’icônes et de pions.

Le plateau propose une foultitude d’icônes qui vous permettront de tout faire deviner, ou presque !

Les joueurs utilisent des pions qu’ils associent à des icônes afin de faire deviner quelque chose. Ça ne vous semble pas clair ? Un exemple :

Plutôt intuitif non ?

Les règles sont simples et très rapidement acquises, il ne reste plus qu’à se tordre les neurones afin de deviner ou faire deviner des sujets aux autres joueurs !

Ce jeu vous permet de jouer nombreux, ou non, en comptant les points, ou non… vous pouvez même accueillir de nouveaux joueurs au cours de la partie !

Il y a une grande liberté dans Concept et cela donne une belle rejouabilité. Peu de parties se ressemblent car le facteur humain est très important (avons-nous les mêmes références, la même vision des choses ?) et les possibilités de sujets à faire deviner sont très variées.

En quelques mots : fun, communication, rapide, simple d’accès


Un jeu de Alain Rivollet, Gaëtan Beaujannot,
illustré par Cédric Chevalier, Éric Azagury,
édité par Repos Prod (2013)

  • Pour 4 à 12 joueurs
  • A partir de 10 ans
  • Durée d’une partie : environ 40 minutes