Le jeu du jeudi : Les aventuriers du rail

Aujourd’hui nous continuons avec les grands classiques. C’est donc au tour des aventuriers du rail d’avoir son article.

Je ne vais pas vous parler de toute la franchise mais du jeu originel car même si les extensions ont introduit différentes mécaniques plus ou moins variées, le principe de base lui, n’a jamais changé.

Chaque joueur est propulsé aux commandes d’une compagnie ferroviaire et a pour but de construire le réseau le plus grand possible et passant par certaines villes du plateau.

Ce jeu est une course, mais pas forcément un sprint. Cela dépendra de vos parties et des autres joueurs. Allez vous prendre le temps pour construire le réseau de vos rêves, ou allez vous vous dépêcher de poser tous vos wagons et ainsi mettre fin a la partie. La question étant surtout, « va t’on vous laisser faire ? ».

plateau et matériel du jeu

Les règles du jeu sont simples. A votre tour de jeu, vous avez une action à faire parmi 3. Vous pouvez piocher 2 cartes wagon. Celles ci vous permettrons de poser des trajets sur le plateau. Il y a 7 couleurs de cartes plus des jokers, comme vous pouvez le voir sur l’image ci dessus. Une autre action possible est de dépenser les cartes précédemment acquises pour s’installer sur le plateau. Celui ci est composé de trajets colorés plus ou moins longs reliant les villes majeurs des USA. Il vous faudra, en une fois, défausser autant de cartes de la couleur adéquat que la taille du trajets pour vous y installer. Vous pouvez encore piocher des itinéraires. Ces cartes vous demande d’inclure 2 villes du plateau à votre réseau. Ces cartes vous rapportent des points de victoire en cas de succès, ou vous en coûte en cas d’échec.

La partie se poursuit jusqu’à ce qu’un joueur ai quasi épuisé ses wagons (les pions plastiques, pas les cartes). Une fois la partie terminée, on procède au sacro-saint « compte des points », et voila.

Je trouve un truc magique avec ce jeu, c’est qu’il convient à tous les types de joueurs. Les grands calculateurs avide de « highscore » lui trouveront un intérêt (non c’est pas moi… enfin pas trop), mais tout comme ceux qui veulent juste passer un bon moment entre amis ou en famille.

En quelques mots : familial, nostalgie, train

Un jeu de Alan R. Moon
Illustré par Julien Delval
Edité par Days of Wonder (2004).

  • Pour 2 à 5 joueurs
  • A partir de 8 ans
  • Durée d’une partie : de 30 à 60 minutes

PS: je sais, les grands calculateurs avide de « highscore » ont eux aussi envie de passer un bon moment en amis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *