Jeu du jeudi : Princess Jing

La Princesse Jing veut rejoindre son bien aimé ! Pour ce faire, elle s’enfuit de la Cité Interdite avec la complicité de sa servante. Elle passe de paravent en paravent en essayant de ne pas se faire repérer par le porteur de miroir de l’adversaire !

A son tour, chaque joueur échange deux paravents adjacents et essaye d’avancer sa princesse vers son bien aimé de l’autre côté du plateau, tout en essayant de trouver la princesse adverse afin de la renvoyer à sa rangée de départ.

Deux modes de jeux sont proposés :

  • La version simple propose d’utiliser la princesse, sa servante, un porteur de miroir et un capitaine et c’est une course.
  • La version avancée utilise un second porteur de miroir, deux autres capitaines et utilise des combinaisons d’animaux magiques à découvrir à l’aide des porteurs de miroir.

L’utilisation originale des miroirs transforme ce jeu de stratégie pour offrir une nouvelle dimension de jeu. Les superbes illustrations de Naïade participent à l’immersion et la mécanique épurée du jeu le rend très efficace.

En quelques mots : stratégie, miroir, immersion

Un jeu de Roberto Fraga,

Illustré par Naïade,

Edité par Matagot (2017)

  • Pour 2 joueurs
  • A partir de 8 ans
  • Durée d’une partie: environ 25 minutes

Le jeu du jeudi : Pirates Under Fire

Cette semaine, le jeu du Jeudi vous est proposé par Florent !

La mer est trop petite pour deux flottes pirates… Il est donc grand temps de faire parler la poudre !

Choisissez votre meilleure stratégie entre agrandir votre flotte ou freiner l’expansion de celle de votre adversaire, car oui c’est d’un jeu « deux joueurs » dont je vous parle aujourd’hui.

Le placement de vos bateaux déclenche des effets en fonction de la zone choisie ET du bateau posé. Il est également possible d’aller chercher l’aide de mercenaires si vous avez les ressources nécessaires pour vous payer leurs services…

 

Pirates Under Fire est un jeu de placement où deux joueurs s’affrontent. Visuellement agréable, on se laisse vite entraîner dans cette conquête des mers simple et efficace qui se terminera au bout de 16 tours maximum avec un décompte de points de victoire.

 

En quelques mots : placement, combos, pirate

 

Edité par EXPLOR8 (2019).

  • Pour 2 joueurs
  • A partir de 10 ans
  • Durée d’une partie : 30 minutes

Le jeu du jeudi : Ishtar

Ishtar, déesse de l’amour, aida le jardinier de la Reine de Mésopotamie à fleurir le désert en y faisant jaillir des fontaines. Le jardinier se mit en oeuvre pour y créer de magnifiques jardins. Aidés de vos assistants, créez des jardins luxuriants au milieu de désert, récoltez des gemmes et faites pousser des arbres et des fleurs.

Ishtar est le dernier jeu de Bruno Cathala et Evan Singh, il propose une ambiance très zen pour des choix stratégiques décisifs et parfois incisifs. Allez-vous déployer votre jardin ou empêcher vos adversaire d’étendre les leurs ?

Le plateau de jeu est sobre mais soigné et sa modularité fait que les parties s’enchaînent sans se ressembler. 

A votre tour, vous sélectionnerez une tuile jardin et la positionnerez dans le désert, soit à côté d’une fontaine, soit à côté d’une autre tuile jardin en prenant garde à ne pas créer de jardin qui relierait deux fontaines entre elles. La pose de ces tuiles permet de récolter des gemmes dans le désert et de débloquer une action. Cela semble simple mais tout s’enchevêtre et il faut choisir entre dépenser ses gemmes pour débloquer des « maîtrises » qui apporteront des bonus immédiats ou pour la fin de partie, les conserver pour planter des arbres, placer un assistant qui nous donnera le contrôle d’un parterre de fleur afin de faire des points en fin de partie… que de possibilités ! La gestion des gemmes et de l’espace sont primordiales et seront la base de votre stratégie.

Ce jeu est agréable à jouer tant par son aspect visuel que par ses mécaniques fluides. Les fans de Bruno Cathala y retrouveront sa patte : un jeu accessible, des règles légères mais des choix cornéliens.

En quelques mots : zen, stratégique, agréable

Un jeu de Bruno Cathala et Evan Singh

Illustré par Biboun

Edité par Iello (2019).

  • Pour 2 à 4 joueurs
  • A partir de 12 ans
  • Durée d’une partie : 30 à 60 minutes

Le Jeu du Jeudi : Assaut sur l’Empire

Cette semaine, nous accueillons un nouveau chroniqueur : Florent. Il nous parle d’un jeu qu’il affectionne tout particulièrement : Assaut sur l’Empire.

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine… Bon ok, pas tant que ça…

Le jeu du jour n’est pas une sortie récente mais il est continuellement alimenté d’extensions (la dernière, Tyrans de Lothal, est sortie en juin 2018)

Je vais vous parler aujourd’hui d’un style de jeu que j’affectionne dans un univers que beaucoup de gens adorent : Star Wars Assaut sur l’Empire !

On est là sur un jeu de type Dungeon Crawler (ou exploration de donjon) semi-coopératif avec de la figurine et du plateau de jeu. Alors oui, ça peut faire peur pour les nouveaux mais derrière ces termes barbares se trouve une superbe expérience de jeu ! Un dungeon crawler est un jeu de type aventure ou l’on contrôle un groupe d’aventuriers (coopératif) traversant des « donjons » géré par un « maitre du jeu » (SEMI-coopératif).

On garde les codes du jeu de rôle avec des classes de personnage, pouvoir et expérience.

Ouh la grose beyte !

Nous sommes donc dans une expérience ludique nouvelle, de celles qui nous font jouer ensemble et non pas les uns contre les autres à l’instar d’un Pandémie ou d’un L’Île interdite.

Et ce n’est pas moins de 30 missions qui sont disponible de base (hors mode escarmouche, car oui, ce jeu peut se transformer un véritable jeu de figurine).

Petit plus ici, comme beaucoup de jeux Edge de ce type maintenant, la possibilité de jouer sans « maître du jeu » qui est remplacé par une appli et qui permet de jouer complètement coopératif.

L’interface de l’application

Il est important cependant de préciser, qu’à la différence d’un Descent ou d’un Mice And Mystic, Assaut sur l’empire est un jeu relativement dur. Les mouvements et actions seront à réfléchir pour arriver entier à la fin de chaque mission. Mais que voulez-vous, tailler en pièce du stormtrooper à grand coup de sabre laser, ça n’a pas de prix.

Un peu de travail de peinture rendra le jeu plus immersif.

En définitif, même s’il n’est pas forcément à mettre entre toutes les mains de part son style et son timing, Assaut sur L’Empire est un très bon dungeon crawler qui sait tirer parti des mécaniques de ces grands frères tout en s’alliant à un licence connue, reconnue et chouchoutée.

En quelques mots : stratégie, dungeon crawler, coopératif, complexe

Un jeu de Corey KonieczkaJustin KemppainenJonathan Ying
Illustré par  
Henning Ludvigsen
Edité par
Fantasy Flight GamesEdge Entertainment (2015).

  • Pour 2 à 5 joueurs (1 à 4 joueurs avec la tablette/appli)
  • A partir de 14 ans
  • Durée d’une partie : 1h à 2h par session

Le jeu du jeudi : Quarto

Certaines semaines nous vous parlons de jeux récents, certaines moins… Le jeu de cette semaine a quelques années, il a été primé en 1985 au Concours international de créateurs de jeux de société de Boulogne-Billancourt et édité en 1991 par Gigamic. Il a depuis, reçu 17 prix autour du monde, dont l’As d’or de Cannes en 1992 et une nomination au Spiel des Jahres en 1993.

Quarto est un jeu dit abstrait, c’est à dire qu’il n’a pas de thème ou d’histoire, il n’existe que par et pour sa mécanique qui, tout comme son matériel, est simple et épurée :

Sur un plateau de 4×4 cases, il faut arriver à faire une combinaison de 4 pions avec une caractéristique commune parmi 4 :

  • La taille : grand ou petit
  • La forme : rond ou carré
  • La couleur : clair ou foncé
  • Le sommet : plein ou percé
Ici, une combinaison de 4 pions avec un sommet (percé) identique.

Particularités marquantes : les pièces appartiennent aux deux joueurs qui vont choisir quelle pièce leur adversaire jouera !

Cela demande une analyse très fine du jeu et des possibilités de l’adversaire. Même si les règles sont plutôt simples, le jeu en lui même demande une bonne analyse stratégique.

Chose que j’apprécie particulièrement, il est tout à fait possible de faire évoluer les règles en fonction des joueurs en y apportant des simplifications (retrait de la prise en compte de certaines caractéristiques) ou en le complexifiant (prise en compte des combinaisons de type « carrés »). De même, on peut le faire jouer à des mal-voyants en retirant la prise en compte de la couleur.

Ce jeu est un petit peu ma madeleine de Proust, j’ai commencé à me dire que je devenais adulte le jour où j’ai battu mon papa à ce jeu auquel il me mettait des « pâtées » depuis 10 ans !

En quelques mots : stratégie, épuré, bois, unique

Un jeu de Blaise Muller  
Edité par Gigamic (1992).

  • Pour 2 joueurs
  • A partir de 8 ans
  • Durée d’une partie : environ 15 minutes

Le jeu du jeudi : Terraforming Mars

Il est de ces jeux qu’on ne présente plus tellement on en a parlé. Terraforming Mars est de ceux là, et pourtant…

Terraforming Mars propose aux joueurs d’installer la domination d’une corporation sur la planète et de participer à sa terraformation en réchauffant l’atmosphère et en augmentant la quantité d’oxygène dans l’atmosphère.

Le jeu va se dérouler en autant de manches que nécessaires pour atteindre le niveau requis d’oxygène et de température. Une manche est composée d’une phase de draft -c’est à dire de sélection de cartes en faisant passer les cartes aux autres joueurs – et d’un nombre de tours variables au cours desquels chaque joueur va effectuer jusqu’à deux actions ou passer pour le reste de la manche.

Toute la complexité du jeu se trouve dans la gestion des différentes ressources et cartes utilisées pour agir sur le plateau de jeu. Il s’agit de savoir gérer l’argent que l’on possède, que l’on génère, que l’on dépense pour quasiment chaque action et de produire les ressources nécessaires au réchauffement et à l’enrichissement de l’atmosphère de la planète.

Les cartes vont permettre de modifier notre production de ressource, réaliser des actions supplémentaires, modifier notre façon de joueur, positionner des éléments sur le plateau de jeu ou bien réaliser des combos entre cartes d’un même type.

Une bonne connaissance des cartes est un réel atout pour les joueurs et la différence de niveau de jeu entre un joueur qui découvre le jeu et un joueur qui le connait déjà est très importante. De fait, ce jeu peu être frustrant pour le joueur néophyte car il peut donner le sentiment qu’il est impossible de remonter face à des habitués.

Terraforming Mars reste agréable à jouer malgré cet aspect déséquilibré entre les joueurs et la quantité de paramètres différents à gérer en simultané qui peuvent le rendre déroutant au premier abord.

En quelques mots : stratégie, draft, gestion, complexe

Un jeu de Jacob Fryxelius  
Illustré par Isaac Fryxelius
Edité par Intrafin (2016).

  • Pour 1 à 5 joueurs
  • A partir de 12 ans
  • Durée d’une partie : 2h à 3h